UA-91229340-1

L'HUÎTRE FINE DE CLAIRE ET SPÉCIALE DE CLAIRE

  • « Les Vendéennes du Large : un terroir, une passion. »

    - Matthieu Rondenay

L’huître de la baie de Bourgneuf

C’est dans les années 50 que les ostréiculteurs charentais à la recherche de nouvelles zones de production ont introduit l’élevage de l’huitre creuse dans la baie de Bourgneuf.
Ils trouvèrent dans cette baie allant de la pointe de Préfaille à la pointe de Noirmoutier, un territoire particulièrement favorable à l’ostréiculture. En effet, les apports en eaux douces et en sels minéraux provenant de la Loire et du marais Breton permettent un développement optimal du phytoplancton indispensable à l’engraissement de notre coquillage.
Dans les années 80, les hommes politiques locaux soucieux que cette activité profite à tous, ont autorisé la création de zones ostréicoles sur les Polder, essentiellement à Bouin et Noirmoutier. Ces parcelles endiguées sous le niveau de la mer offrent l’avantage de pouvoir creuser des claires, ces bassins d’argile indispensables à l’affinage des huitres.